Tout le monde sait que ta mère est une sorcière

Rivka Galchen
traduit par Lori Saint-Martin et Paul Gagné
Rivka Galchen, Tout le monde sait que ta mère est une sorcière

1618. Dans le duché allemand de Württemberg, Katharina Kepler est une veuve dont on respecte la sagesse et chez qui l’on vient demander conseils et remèdes. Son fils Johannes est aujourd’hui un célèbre mathématicien de la cours impériale, auteur d’un traité d’astronomie dont on parle jusqu’à Rome. Mais il suffira d’une voix pour faire naître le doute et basculer la réputation de la veuve Kepler. Une voisine l’accuse de lui avoir fait boire un étrange breuvage qui l’aurait rendu malade. Katharina serait une sorcière. Dans l’enquête qui s’engage, la jalousie et l’obscurantisme seront les ennemis d’une famille que l’on voudrait rendre responsable de la peste qui se propage, des mauvaises récoltes et de la guerre qui gronde.

Dans une fresque qui nous fait entendre tour à tour la voix des accusés et celle des accusateurs, Rivka Galchen, tissant à partir de l’histoire d’un procès réel, nous parle d’un monde aveuglé par la peur et du pouvoir implacable de la rumeur condamnant les femmes.

  • Née en 1976, Rivka Galchen est une autrice américano-canadienne. Elle enseigne aujourd’hui dans le département de création littéraire de l’Université Columbia.
  • Drôle par moments, absurde à d’autres, s’inspirant de l’histoire réelle, ce roman captivant nous emmène dans le labyrinthe du cœur des accusés comme des accusateurs.